Pose parquet : les techniques de pose !

La pose parquet est une opération simple mais qui nécessite un travail minutieux afin d’éviter de faire des erreurs. Quel que soit votre type de parquet : massif, contrecollé ou flottant et stratifié, voici quelques techniques généralement utilisées pour bien poser son parquet.

Pose parquet : flottante

Pose parquet : flottante

Pose parquet : flottante

C’est la technique la plus simple à réaliser pour la pose du parquet car les lames ne sont pas fixées sur une sous-couche. Elle est à la portée de tous les bricoleurs.

Sur quels supports réaliser la pose flottante ?

Cette technique de pose peut se faire sur :

  • un ancien revêtement (moquette rase)
  • plancher ou faux plancher
  • et carrelage

Mais avant de commencer les travaux, assurez-vous d’avoir le matériel nécessaire (scie, marteau, équerre de frappe, une cale de bois à frapper et des cales de 5 à 10 mm) et de bien préparer le sol.

Le support doit être propre et plat, ce qui est d’ailleurs valable pour n’importe quelle pose (pose carrelage mural, pose carrelage au sol, … et même pour un faux plafond ou plafond plâtre). Ensuite, procédez à la pose d’une sous-couche pour améliorer l’isolation.

Pose des lames du parquet

Elle se fait en collant les lames entre elles puis en les posant sur cette sous-couche (surtout nécessaire dans un appartement pour le respect des normes d’isolation acoustique).

Il y a 2 façons de poser le parquet :

  • fixer les lames entre elles grâce aux sillons dans lesquels il faut mettre de la colle avant de les assembler
  • ou choisir les parquets flottants à clipser qui ne nécessitent pas de colle

Mais les 2 techniques sont très faciles à réaliser et donc à la portée de tous.

Toutefois, la pose flottante présente un inconvénient : elle est limitée en disposition, la pose doit être droite ou “à l’anglaise”. Il est donc impossible de concevoir d’autres motifs.

Pose parquet : clouée

Pose parquet : clouée

Pose parquet : clouée

A la différence de la pose flottante, cette pose est un peu complexe à faire si vous n’avez pas de bonnes connaissances en bricolage. Elle peut même nécessiter de faire appel à un professionnel.

Cette technique est adaptée au parquet massif et au contrecollé.

Il faut savoir que la pose parquet clouée n’est pas compatible à un chauffage au sol.

Sur quels supports réaliser la pose clouée ?

Elle peut se faire sur :

  • lambourdes fixées à des solives
  • lambourdes implantées sur une dalle en béton
  • solives
  • lambourdes clouées sur solives

Comment clouer le parquet ?

Avant de clouer les lames du parquet, il faut visser des tasseaux au sol tous les 40 cm. Après, clouer ces lames sur ces tasseaux.

Dans le cas où vous clouez votre parquet à l’étage, sachez que vous pouvez le fixer directement sur des solives dans le cas où celles-ci ont un intervalle au dessous de 45 cm. Ou sinon, vous devez fixer des lambourdes sur les solives.

Cette technique de pose permet d’envisager une bonne isolation acoustique et thermique en dessous du parquet ; mais surtout, elle est aussi durable et résistante dans le temps.

Toutefois, même si cette pose est une technique traditionnelle, elle présente quelques inconvénients :

  • elle est plus sonore, il est donc nécessaire de faire appel à un professionnel afin d’éviter le risque de grincement et d’imperfection
  • à cause des tasseaux, le sol est donc élevé d’au moins 5 cm ce qui poserait des problèmes, surtout au niveau des portes

A noter que cette technique est plus adaptée à une construction neuve qu’à une réhabilitation du sol.

Pose parquet : collée

Pose parquet : collée

Pose parquet : collée

Cette technique de pose est valable pour le parquet contrecollé ou flottant ainsi que le parquet massif. Elle est économique et spécialement conseillée pour le plancher chauffant.

Elle peut se faire sur différents supports :

  • béton surfacé
  • chape flottante
  • chape rapportée
  • et panneaux contre-plaqués et particules

La seule difficulté dans cette technique de pose est lorsqu’elle se fait sur une dalle qui est rarement complètement plane. Par contre, elle est moins bruyante que les deux autres techniques sus-mentionnées.

Pose parquet : sur lambourdes

Pose parquet : sur lambourdes

Pose parquet : sur lambourdes

La pose sur lambourdes consiste à fixer les lames du parquet sur un support composé de longues pièces de bois appelées “lambourdes”.

Sachez que la fixation des lambourdes diffère selon l’emplacement du parquet :

  • sur une chape de ciment
  • à l’étage
  • sur des solives
  • ou au rez-de-chaussée

Si vous devez installer les lambourdes sur des solives, il faut les clouer sur celles-ci ; et si c’est sur une chape de ciment, les fixer directement sur le sol par chevillage ou scellement. Après, vous pouvez commencer la pose des lames : côte à côte et d’une rangée sur l’autre, elles vont s’assembler entre elles. Ensuite, il faut les clouer aux lambourdes à chaque intersection.

Notez que les lames de parquet sont à poser perpendiculairement aux lambourdes, et le mieux est de les placer dans le sens où la lumière entre dans la pièce.

Cette technique concerne le parquet traditionnel massif. Elle est connue pour sa durabilité, son confort et sa souplesse.

Ajouter un commentaire