Plancher chauffant, le sol qui décoiffe durant l’hiver!

Chauffage au sol ? C’est bien le must-have de tous les mordus des nouvelles tendances en matière d’habitat, malgré les fausses idées qui circulent à propos de ce système. Pour ceux qui le connaissent mal ou pas du tout, passons un coup d’œil sur ce fameux plancher chauffant histoire de remettre les pieds sur terre !

Comment fonctionne un plancher chauffant?

Incorporé ingénieusement à l’intérieur du sol de votre logis, le plancher chauffant est un système de chauffage invisible, insonore et efficace. La chaleur est  diffusée de manière uniforme en tout point de l’espace où le plancher est installé, c’est ce qui fait sa particularité.

Fonctionnement de ce chauffage

Le câble chauffant, élément constitutif de la structure, répartit la température sur toute l’étendue du sol. Le sol, à son tour, fait office d’un immense radiateur en répandant la chaleur par effet de rayonnement. La différence par rapport à ce dernier est que le plancher chauffant disperse uniformément la chaleur dans toute la pièce tandis que le radiateur opère de façon ponctuelle.

Structure du plancher chauffant

plancher chauffant

                                                              Structure d’un plancher chauffant

La partie isolante du système est posée au-dessus de la dalle en béton, préalablement séchée dans le cas d’un bâtiment neuf et mise à découvert lors d’une rénovation. Cet isolant accueillera à son tour les tuyaux de chauffage.

Puis, généralement, on recouvre le tout d’une chape, qui se chargera de transmettre et de diffuser la température à l’extérieur du sol.

Le revêtement du sol se fera ensuite selon votre choix : parquet, carrelage..

En termes de matières, les tubes de chauffage se déteignent soit en matériau synthétique (polyéthylène), soit en de plus moderne “multicouche” (une couche en aluminium recouverte de 2 couches plastiques), soit en cuivre recuit (rarement).

Quant aux substances chauffantes, on peut retrouver des films, des câbles mono-conducteurs ou multiconducteurs.

plancher chauffant

                                                Câbles conducteurs du plancher chauffant

Quel genre de plancher chauffant adopter?

On distingue 2 grandes familles de plancher chauffant, à savoir :

  1. Le plancher chauffant rafraîchissant ou par système hydronique
  2. Le plancher chauffant par système électrique

Ensuite, ces types de chauffage se répartissent chacun en sous-catégorie, selon leur mode de fonctionnement ou d’alimentation.

Plancher chauffant rafraîchissant

Faisant office de climatiseur et de chauffage en même temps, le plancher chauffant rafraîchissant aborde le principe de base général avec une circulation d’eau (liquide caloporteur) en sus à l’intérieur des tubes. En été, de l’eau fraîche arpente le long des tubes et relayée par de l’eau chaude en hiver, grâce à ce système réversible.

Ce type de chauffage doit être couplé à des robinets thermostatiques.

L’obtention d’eau glacée nécessite un raccord avec un système producteur ou une pompe à chaleur réversible. Le rafraîchissement est efficace avec une baisse de 3°C à 5°C de la température ambiante.

Deux types de plancher chauffant rafraîchissant sont répertoriés sur le marché.

À chaudière ou à groupe d’eau glacée

Le fournisseur d’eau chaude ou froide du plancher chauffant rafraîchissant peut être une chaudière ou un groupe d’eau glacée.

À pompe à chaleur

Sinon, le plancher chauffant à fluide caloporteur peut être également combiné à une pompe à chaleur.

En effet, la pompe puisera la chaleur de l’extérieur et la mutera à l’intérieur pour procurer la température nécessaire en temps froid. Et lorsque le soleil revient, l’excédent de chaleur au sein de la maison sera aspiré par le liquide, puis évacué vers divers milieux d’échange (nappe phréatique, sous-sol, air).

plancher chauffant

Mise en place d’un plancher chauffant hydraulique

Plancher chauffant électrique

L’habituel plancher chauffant était à l’origine uniquement électrique. La norme française NF C 15-100 régissant la sécurité en matière de construction, catégorise les planchers électriques en deux sortes :

Le Plancher Rayonnant Électrique (PRE)

Le plancher chauffant électrique est composé d’une matière chauffante placée sur un isolant thermique, puis recouvert d’une mince couche de chape flottante armée.

Le mode d’émission calorifique de ce système de chauffage est le rayonnement. La chaleur produite par ce chauffage radiant s’effectue par effet Joule.

Il est à noter que pour une efficacité optimale, la substance recouvrant le câble doit être épaisse de 5 cm au maximum et l’isolation thermique de l’habitat doit être excellente.

Le plancher chauffant électrique à accumulation

Le plancher chauffant à accumulation ou plancher mixte est construite à partir d’une massive dalle armée enveloppant la substance chauffante.

Ce type de chauffage agence sa structure de base avec d’autres émetteurs d’appoint, tels le plafond ou plinthe chauffants, ou encore des radiateurs. Fortement conseillé dans les zones où le climat fait ravage.

Comme son nom l’indique, le plancher mixte accumule l’émission calorifique nocturne via l’inertie de la volumineuse chape. Puis, la restitue le jour durant, suivant le besoin thermique ambiant. C’est là qu’intervient au besoin les émetteurs d’appoint. Une économie énergétique considérable est enregistrée à cet effet.

Quel type de revêtement associer au plancher chauffant?

Revêtements de sol conseillés pour plancher chauffant

Revêtements de sol conseillés pour plancher chauffant

En vue d’une sécurité optimale, les parquets et les revêtements synthétiques sont à éviter au profit des matières d’origine minérale dotée d’une bonne inertie telles l’ardoise, la terre cuite ou la céramique.

  • Si la moquette est impérative, choisissez-la très fine.
  • Pour le cas des planchers, adoptez le sapin, teck ou chêne avec des lames de faible largeur. Les autres essences telles le hêtre et l’érable sont facilement déformables.
  • Si vous utilisez les parquets flottants, faites gaffe aux lames d’air capable d’obstruer l’émanation de la chaleur à l’extérieur.

Il est recommandé, pour une meilleure circulation de la chaleur produite, de garder une distance de 30 mm entre le plancher et le mobilier. Déposer un matelas au ras du sol est entièrement proscrit.

Avantages et inconvénients

Les avantages du plancher chauffant

L’installation du plancher chauffant au sein d’une habitation peut s’avérer être bénéfique en terme d’économie d’énergie et de praticité de chauffage. En effet :

  • Contrairement aux autres appareils de chauffage, la chaleur diffusée est uniformément homogène, même envers les pièces pourvues d’un plafond à grande hauteur.
  • Par ailleurs, son invisibilité permet à ses occupants de disposer les meubles selon leur bon vouloir sans aucun souci de promiscuité.
  • Intégré sous le sol, le plancher chauffant en aucun cas n’affecte acoustiquement la salle. Aucune présence de vibration non plus.
  • La propagation de la chaleur par rayonnement ne permet pas aux poussières d’être remuées, contrairement aux autres appareils de chauffage brassant l’air.

Les inconvénients du plancher chauffant électrique

Comme toute chose, le plancher chauffant électrique présente toutefois des inconvénients.

  • Il n’est malheureusement pas adapté aux climats rigoureux.
  • Il nécessite également une isolation parfaite de l’habitat pour un meilleur fonctionnement.
  • La structure du plancher chauffant requiert un mobilier adéquat, soit pourvu de pieds, à l’exception d’un système avec un câble autorégulant.
  • Par ailleurs, son incompatibilité avec l’installation de parquet ou de moquette limite étroitement le choix de revêtement de sol.
  • Et finalement, le coût de l’option plancher chauffant s’avère également onéreux au départ. En effet, l’installation occasionne vers les 50 euros le mètre carré pour les planchers chauffants électriques et près de 60 à 110 euros le m² pour les planchers hydrauliques.

Ajouter un commentaire