Poser du carrelage : les conseils utiles !

Que ce soit sur les murs, au sol ou encore en extérieur, poser du carrelage nécessite quelques techniques afin d’éviter de casser les carreaux et pour une belle harmonie de la pose. Pour ce faire, voici quelques conseils à suivre.

Poser du carrelage : les types de carrelage

Comme le carrelage est un revêtement de mur ou de sol, il reste toujours indémodable pour sa facilité d’entretien et convient à tout type de pièce : carrelage de salle de bain, pièce à vivre et même à l’extérieur.

Il y a différents types de carrelage disponibles sur le marché :

  • la terre cuite : qui est à base d’argile. Les carreaux de ce type procurent une teinte naturelle et chaleureuse
  • les émaux : qui sont à base de terre cuite protégée d’un revêtement dur cuit au four. Les carreaux de ce type sont de petite taille
  • le grès cérame : une céramique dure constituée d’argile et de silice. Les carreaux en grès de cérame sont très résistants à l’usure, aux produits d’entretien et aux acides
  • le grès étiré : de même type que le grès cérame, son processus de fabrication est différent, puisqu’il est étiré
  • le grès pressé émaillé : communément utilisé pour le revêtement du sol et le revêtement mural intérieur
Carreau en grès cérame

Carreau en grès cérame

Poser du carrelage : préparation du support

Surface propre et sèche

Pour une bonne adhésion de la colle, votre support doit être propre et sec. S’il est nécessaire, n’hésitez pas à passer l’aspirateur pour retirer les poussières éventuelles.

Surface plane

Afin de bien poser le carrelage, la surface à travailler doit être plane. Pour cela, vérifiez-la à l’aide d’un niveau ; un support plane vous évite de casser le carreau ou de le fendiller.

Porosité du support

Il est important que la surface de votre support soit absorbante. Pour ce faire, faites un essai en versant une goutte d’eau sur le support : si celui-ci met une minute au maximum à l’absorber c’est que votre support a besoin d’une couche d’enduit “primaire” d’accrochage ou d’adhérence.

Et dans le cas d’une pose de carrelage sur un support ancien, il est conseillé de recouvrir l’ancien sol avec une colle spéciale. Cependant, il ne faut pas négliger la hauteur du sol qui remonte. Il faut donc garder en tête que les portes doivent toujours pouvoir se fermer… même après la pose du nouveau carrelage.

Poser du carrelage : préparation du support

Poser du carrelage : préparation du support

Poser du carrelage : les types de pose

Il existe 3 techniques de pose du carrelage :

  • la pose collée
  • la pose sur plots
  • et la pose scellée

Pose collée

C’est la technique la plus utilisée, notamment, pour poser le carrelage d’une terrasse. Elle consiste à sceller le carrelage avec un mortier colle sur le support.

L’avantage de cette technique est qu’elle offre un grand confort de travail.

Si la législation en pose collée n’exige pas l’usage d’une natte drainante, il est cependant vivement recommandé d’en prévoir une.

Pose sur plots

Cette technique se définit par la pose du carrelage sur des plots. Elle permet donc de dissimuler les conduites d’eau, pour la terrasse par exemple.

Habituellement, ces plots sont en matière synthétique. Souvent, ils sont de hauteur fixe ou réglable, ce qui permet d’équilibrer aisément les défauts d’horizontalité ou d’inclinaison du support.

Certains plots permettent un réglage ultérieur sans pour autant défaire le carrelage extérieur car ils sont dotés d’une base ou tête rabattable. D’autres donnent aussi la possibilité de régler séparément les dalles qui s’y appuient.

La pose sur plots présente quelques avantages :

  • elle permet d’éviter tout risque de fissuration grâce à la présence de joints ouverts
  • elle permet aussi d’éviter la formation de dépôts calcaires ou de rejets grâce à l’absence de contact avec un mortier de pose
  • mais surtout elle facilite le démontage du carrelage sans pour autant le détruire ; ce dernier pourra être ré-utilisé

Pose scellée

C’est une technique traditionnelle de pose de carrelage. Elle consiste à tirer un mortier, sceller les carrelages extérieurs et contrôler le niveau en même temps.

La réglementation en pose scellée impose, depuis 2004, une solution telle que Troba-plus qui se doit d’être réalisée sur une forme de pente. Cette recommandation est une natte de drainage qui garantit une évacuation efficace et continue des infiltrations d’eau en contournant les remontées capillaires.

Poser du carrelage : pose sur plots

Poser du carrelage : pose sur plots

Poser du carrelage : le calepinage

Il existe 2 techniques de calepinage :

  • au format identique
  • au format spécifique

Poser du carrelage au format identique

Il existe différentes manières de poser identiquement le carrelage. La technique de base est la pose droite ou en diagonale. Cependant, à partir de cette notion de base, il est possible de combiner des plans plus complexes : pose décalée et pose en chevron.

Pose droite

Appelée aussi “à fond perdu”, elle est la plus facile à réaliser, surtout si vous utilisez des carreaux de même format. La technique est simple, elle consiste dans l’alignement à angle droit du carrelage.

Toutefois, même si la technique semble facile, elle nécessite quand même une grande minutie dans l’alignement des carreaux qui doit être parfait. Ce sont les bords des carreaux, précisément alignés, qui vont créer les lignes du quadrillage créé au sol et non les joints.

Pose en diagonale

Comme la pose droite, cette technique de pose est également très courante. Pour exécuter cette technique, le premier carreau se place perpendiculairement au centre de la pièce. Ensuite, vous pouvez procéder au traçage des diagonales de chaque côté du carreau.

Cette technique de pose permet d’augmenter la perspective des dimensions et de cacher les défauts d’une pièce.

Il faut savoir que cette pose requiert une grande minutie du travail, car le résultat dépend du parfait alignement en axes perpendiculaires des carreaux.

Pose décalée

Appelée également “à joints contrariés”, cette technique est un peu plus compliquée et demande beaucoup plus d’attention, particulièrement au départ de chaque ligne. A partir du sens de pose choisi (droit ou diagonal), chaque ligne de carreau sera décalée face à l’autre.

Si vous optez pour un format carré, disposez une pose décalée face au centre du carreau de la ligne précédente. Et dans le cas d’un format rectangulaire, placez le carreau à un tiers de l’angle de celui de la ligne précédente.

Cette astuce vous permettra de ne pas rompre l’équilibre et de diminuer l’irrégularité du volume.

Pose en chevron

Ressemblant fortement aux attributs décoratifs du parquet, cette technique est utilisée pour le carrelage imitation bois.

Elle est réalisée avec des carreaux en format lame.

Poser du carrelage : pose en chevron

Poser du carrelage : pose en chevron

Poser du carrelage au format spécifique

Pose au format octogonal

C’est une pose avec cabochons. Elle nécessite une grande minutie dans l’exécution du travail, afin de bien respecter le sens de la pose, l’alignement et le positionnement de chaque cabochon. Souvent, cette pose est réalisée en pose droite.

C’est le motif créé par la succession des carreaux qui cause l’effet, et non les lignes de fuite. De la même manière, donc, que dans le cas d’une pose classique.

Pose personnalisée

Pour cette technique de pose, tout est dans votre imagination. Il faut juste savoir jouer avec les sens de la pose.

Néanmoins, il existe aussi d’autres techniques de calepinage, mises à part celles mentionnées plus haut :

  • en damier
  • à joints en croix
  • carreaux à 6 côtés et cabochons carrés
  • carreaux hexagonaux et cabochons carrés
  • en mosaïque
  • carreaux rectangulaires avec cabochons

Ajouter un commentaire